Croissance rapide du cloud hybride

Face à une infobésité croissante, de forts besoins en mobilité et un impératif de sécurité en temps réel, le cloud hybride est une solution de plus en plus adoptée par les entreprises. Résultat, d’ici à 2021, les revenus générés par cette industrie devraient peser 68,8 milliards de dollars portés par un taux de croissance moyenne annuelle de 20%.

Selon Ritu Jyoti, research director chez IDC, trois changements significatifs sont en train de se produire sur le marché du cloud hybride. « Premièrement, la croissance rapide de nouveaux services de gestion des données fondés sur des technologies cognitives ; deuxièmement, le développement des logiciels d’intégration et d’orchestration avec un passage continu à l’hybride ou multicloud ; et troisièmement, la croissance des services de données de sécurité et de conformité, avec un accent accru sur la conformité réglementaire », explique-t-elle.

Dépenses liées à l’IA : révision à la hausse

Selon les dernières prévisions IDC, les investissements mondiaux dans les systèmes cognitifs et l’intelligence artificielle seront plus importants que prévu : d’ici à 2021 ils devraient représenter 57 milliards de dollars. En 2017, les dépenses pour ces technologies ont atteint 12,0 milliards de dollars, soit une augmentation de 59,1% par rapport à 2016.

« Dans les faits, ces technologies prolifèrent dans toutes les industries, ce qui créé de très fortes opportunités », explique Marianne Daquila, analyste IDC. Certaines applications de l’IA sont très spécifiques à certains secteurs comme par exemple l’aide au diagnostic dans la santé. Mais en grande majorité, sur l’ensemble des secteurs l’intelligence artificielle va d’abord servir à mettre en oeuvre des robots spécialisés dans l’assistance des clients. Dans ce domaine, les secteurs de la vente de détail ainsi que les banques sont ceux qui devraient être le plus actifs en matière de déploiement d’IA en 2017 avec des investissements de 1,74 milliard de dollars et de 1,72 milliard de dollars, respectivement. Le commerce de détail montrera également la croissance la plus rapide des dépenses avec une croissance moyenne pour la période 2016-2021 de 58,8%.