Non, le PC n’est pas (encore) mort

05 Mai

Non, le PC n’est pas (encore) mort

Regain mondial sur le marché du PC qui, pour la première fois depuis 2012, s’offre une croissance (modeste) de 0,6%.

On le dit inadapté aux nouvelles exigences du travail dont la mobilité est de plus en plus une tonalité constituante. Et pourtant, il semble bel et bien que le PC résiste encore au déclin qu’on lui promet depuis toutes ces années. Certes, ce n’est pas une reprise fulgurante mais l’ordinateur de bureau reprend un peu du poil de la bête, ses ventes tous types confondus (bureau, ordinateur portable, station de travail) ayant totalisé 60,3 millions d’unités au cours du premier trimestre de 2017 au niveau mondial. Ce qui représente une légère croissance annuelle de 0,6%, une première en territoire positif sur ce marché depuis 2012.

Si la mobilité et le BYOD sont des facteurs fort de changement, les PC constituent encore le premier dispositif informatique pour de nombreux travailleurs. Alors pourquoi ce rebond soudain ? Il faut certainement regarder du côté de la pénurie de certains composants (NAND et DRAM notamment) qui ont une incidence sur les stocks et qui ont conduit une augmentation des livraisons chez un certain nombre de constructeurs.

Du point de vue géographique, les marchés historiques ont à nouveau surpassé les marchés émergents à l’exception des États-Unis qui affichent une légère baisse. Malgré cette dynamique généralement positive, les marchés asiatiques (hors Japon) et de l’Amérique latine ont continué à voir une baisse des volumes.

Ecrire un commentaire: