L’an II de la transformation numérique pour l’économie française

04 Avr

L’an II de la transformation numérique pour l’économie française

Plus de 9 entreprises françaises sur 10 ont fait de la transformation numérique une priorité. Et elles amplifient leurs efforts dans cette direction, donnant naissance à un marché du conseil en stratégie digitale qui frôlera les 5 milliards d’euros dans 3 ans.

Par Reynald Fléchaux


A une époque où tout virage stratégique d’entreprise se conjugue avec transformation digitale, IDC a voulu mieux comprendre quelle réalité et quelle profondeur recouvrait ce virage numérique de l’économie française. Ainsi que la nature et la taille du marché auquel il donnait naissance. Les résultats de notre travail de recherche montrent que les services de conseil en stratégie digitale pèsent déjà 2,6 milliards d’euros en 2018, en croissance de 25 % en un an. Ce secteur est déjà plus important que le conseil IT, selon les derniers baromètres d’IDC. Et nos projections l’amènent à près de 5 milliards d’euros en 2021, dominé par la digitalisation des opérations (46% du total) et par les initiatives tournées vers l’expérience client (29% du total). Ce sont aussi ces deux segments de marché qui connaîtront la croissance annuelle moyenne la plus soutenue. Ces chiffres expliquent la ruée des agences digitales.

Ce dynamisme est confirmé par le deuxième volet de notre enquête, basé sur les réponses de 240 entreprises françaises de plus de 200 salariés que nous avons interrogées en janvier et février 2018. Cette étude confirme que nombre d’entreprises françaises ont déjà largement entamé leur transformation numérique. Et l’ont placé tout en haut de leurs priorités peut être plus vite que nous ne l’avions anticipé. Dans 59% des entreprises françaises, elle y figure depuis plus de deux ans. Et cette proportion est quasi identique pour les PME de moins de 1 000 salariés que pour les entreprises plus importantes. Toutes tailles confondues, seules 8% des entreprises sondées déclarent que la transformation digitale n’est pas prioritaire.

 

De nouveaux projets plus ambitieux

Et dans plus de 4 entreprises sur 10, les initiatives ont déjà permis de lancer de nouveaux métiers, produits ou services. La tendance est même aujourd’hui à l’extension des stratégies numériques, plus qu’à une éventuelle remise en cause ou volonté de tirer un premier bilan. L’économie française nous semble donc être en passe d’entrer dans une seconde étape de la transformation digitale, marquée par un approfondissement des initiatives. 40 % des responsables que nous avons interrogés envisagent ou prévoient ainsi un ou plusieurs projets digitaux dans leur domaine de responsabilité sous 24 mois. Et, dans plus d’un quart des entreprises, ces nouveaux projets auront une portée géographique plus importante que les initiatives lancées jusqu’à présent. Leur périmètre fonctionnel devrait également s’étendre touchant, dans près de 8 cas sur 10, plusieurs entités métier ou l’entreprise dans son ensemble.


Présentation de l’étude IDC France « Le marché du conseil en stratégie digitale en France » : http://www.blog-idcfrance.com/etudes/marche-conseil-strategie-digitale-france/ 

Ecrire un commentaire: